Danielou       Le cardinal Daniélou est mort en 1974 d'un infarctus chez une prostituée parisienne. Il serait venu lui apporter de l’argent pour lui permettre de payer un avocat capable de faire sortir son mari de prison !

Une enquête a été déclenchée par la Compagnie de Jésus pour établir les faits. Sandro Magister écrit qu'« ils contrôlèrent son innocence. Mais, de fait, ils entourèrent l’affaire d’un silence qui n’échappa pas aux soupçons ». Le communiqué officiel indique que c'est « dans l'épectase de  l'apôtre qu'il [est] allé à la rencontre du Dieu Vivant », employant ainsi un terme théologique qui désigne l'effort de l'âme vers la sainteté et que Daniélou lui-même a abondamment commenté dans Platonisme et théologie mystique (1944)Il était membre de l'Académie Française.

Voyez sa biographie  : https://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Dani%C3%A9lou

 

La chanson rigolote qui suit, sur sa mort qui n'est pas suspecte de la moindre « épectase », figure dans la compilation référencée dans :

http://atheisme.org/chansons.html (de 53 minutes 40 à 57 minutes 53 ; fichier mp3 téléchargeable).

Elle est de Gilbert Bastien, maintenant décédé, (de même que "La Polka des reliques" à 1h17'25"). C'est un ancien séminariste, prêtre défroqué et libre penseur. Il a été adhérent de la la Libre Pensée de Moselle. Il a écrit de nombreuses chansons anticléricales, libre penseuses et libertaires.” (Informations de J. Bézecourt, auteur de l'excellent site atheisme.org, très documenté).

Voici les paroles.

 

Daniélou, Daniélou, souviens-toi du dernier rendez-vous,

Quand la mort t'a surpris

Tu étais dans les bras de Mimi.

C'est une sacrée vacherie de ton Seigneur,

Qui fait bien rire les libres-penseurs.

Daniélou, vieux matou, souviens-toi du dernier rendez-vous. (Refrain).

 

Toi qui fut un modèle jésuitique,

Le plus strict des moralisateurs,

Tu clamais sur un ton fanatique

Que Jésus seul emplissait ton cœur.

Tu prêchais l'célibat, l'abstinence,

les mérites de la continence,

Daniélou, vieux hibou, tu veux bien rigoler par en dessous.

Refrain

 

Je n'aimais pas ta face de corbeau,

J'abhorrais ton rire sarcastique,

Je n'aimais pas tes discours de bigot,

Dispensant le miel évangélique.

Que tu baises, vois-tu, on s'en balance,

C'est normal, même pour une éminence

C'qui nous donne du dégoût,

C'est ton hypocrisie, vieux grigou.

Refrain

 

Quand on parle à Rome d'une fille pulpeuse,

On dit que c'est une bouchée de cardinal.

La Mimi devait être courageuse,

Pour s'envoyer l'affreux clérical.

Tu devais bien payer aux jésuites,

On a trouvé sur toi des gros billets,

Je ne sais c'que te fit l'Aphrodite,

Mais ton cœur n'y a pas résisté.

Refrain.